Que ce soit la réalisation de stylos, de pendules de médiums, de porte clés ou de blaireaux de rasages; cette activité est qualifiée de "mini tournage". Je ne fais plus de vases, de coupes, ou de grands objets.

 

Le mini tournage suppose beaucoup de rigueur et de précision. Il faut que les mécanismes s'assemblent exactement, que les coupes soient justes et nettes. Je vous emmène donc à l'atelier voir une partie des processus de production.

Avant tout, il faut de bons outils et qu'ils soient bien affûtés.

 

Voici mes 4 principaux outils.

 

De haut en bas : bédane, grattoir, plane de 13 (en pro pm 45 le top des métaux..5 fois plus résistant que le métal des autres gouges qui sont en "acier rapide" ou HSS), plane de 19.

 

L' entretien du tranchant se fait avec des pierres. De gauche à droite : japonaise grain 1000/3000, coticule bleue grain 4000 et pierre d Arkansas (ou novaculite, pierre très fine et très abrasive) grain 6000. Une coupe parfaite...nécessaire pour travailler les ronces et les bois durs.

Ajout d un capuchon en ébène..toutes les étapes. Profilage, perçage, rectifications et usinage. Très méticuleux.

 

On commence par mettre un carrelet entre pointes puis on en fait un cylindre.Le perçage se fait au tour, avec un mandrin de précision, il faut rectifier les extrémités de la pièce, coller un tube métallique dans ce trou, le rectifier à nouveau.

 

On passe ensuite à l'usinage sur un mandrin à "barre", j'ai fait tailler une barre spéciale en titane (cher mais précis). Vous voyez la taille finie et le capuchon qui reçoit sa première couche d'huile: le traitement de fond anti UV.

 

Viendront ensuite de nombreux traitements pour valoriser le bois et surtout le protéger.

 

Temps de travail moyen pour un stylo: environ 7 à 11h (s'il y a des marqueteries, des nacres à incruster puis à polir).

Pour un travail de qualité, il faut de la très bonne colle (Titebond), de bons abrasifs (Mirka Abranet) et des abrasifs à grain très fin pour une surface ayant un toucher doux et poli (Micromesh). Les polissages se font à la main, sans machine.

Profils de capuchons, ils sont généralement galbés.

En "vrai", un surfaçage avec un outil nommé "plane".